Il existe un grand nombre de tests qui poursuivent des objectifs complémentaires : échelles d’intelligence, tests d’aptitudes et de raisonnement, tests de mémoire, d’attention, de structures logiques,… mais aussi épreuves de personnalité, questionnaires de comportements, échelles d’anxiété, de dépression, tests de motivation, etc. 

Un bilan psychologique complet ou un bilan psychologique complémentaire peut vous être proposé.

Ce choix des tests est fait par le psychologue en fonction de la nature de la demande, de l’objectif poursuivi et des hypothèses cliniques préalables. Au cours du bilan psychologique, le psychologue fait également évoluer ses hypothèses et adapte les épreuves en conséquence.

De cette façon, il peut explorer le plus précisément possible le fonctionnement intellectuel, cognitif, neuropsychologique et psycho-affectif de la personne et en saisir toute l’intrication qui fait la singularité de chacun dans ses atouts et ses fragilités.

 

Le fonctionnement intellectuel

Les échelles d’intelligence générale, les plus connues et reconnues sont les échelles de Wechsler (WISC-V, WPPSI-IV, WAIS-IV), ainsi que le K-ABC-II de Kaufman et Kaufman. Ces échelles sont une base fondamentale du bilan psychologique car leur aspect général offre la possibilité d’explorer un grand nombre de secteurs cognitifs et intellectuels. Elles permettent de mettre en exergue les secteurs fragilisés qui nécessitent une exploration complémentaire, mais aussi les ressources et les domaines de compétences de l’enfant. Ces échelles confrontent l’enfant à une multitude de tâches, pour la plupart nouvelles, ce qui permet d’observer la capacité de l’enfant à s’adapter à la nouveauté de la situation et à gérer l’anxiété qui en découle. Les échelles d’intelligence sont régulièrement réétalonnées.

Le fonctionnement cognitif et neuropsychologique

Les Tests Neuropsychologiques 

Ils regroupent les Tests qui explorent les aptitudes de l’enfant dans un secteur cognitif particulier : attention, mémoire, raisonnement,
 représentation spatiale, …).
   

La Figure de Rey : Elle permet une exploration des capacités visuo-constructives et de mémoire spatiale d’un enfant à travers la reproduction d’une figure géométrique complexe.

La BEM 84 : La Batterie d'Efficience mnésique est un instrument de référence pour l'évaluation spécifique de la mémoire chez l'enfant et chez l'adolescent. Cette batterie permet d'obtenir des scores d'efficience mnésique verbale, visuelle et globale.

Les épreuves de NEPSY :  Batterie neuropsychologique de référence, la NEPSY permet l'évaluation de six grands domaines : attention et fonctions exécutives, langage, fonctions sensorimotrices, traitements visuospatiaux, mémoire, apprentissage et perception sociale.  

Les épreuves de TEA-CH : Ces épreuves ont pour objectif de tester les capacités attentionnelles sur le canal visuel et auditif. L'attention sélective, l'attention soutenue et les fonctions exécutives (organisation, planification, flexibilité mentale et inhibition) sont évaluées.  

Le Test de Stroop : C'est un test d’attention qui évalue plus précisément les capacités d’inhibition attentionnelle, c’est-à-dire la capacité d’un individu à centrer son attention sur un élément particulier en présence d’éléments perturbateurs.  

Les épreuves de Barrages : Elles permettent d'évaluer les capacités attentionnelles d'analyse visuelles. Les scores de vitesse et d'exactitude permettent d'explorer les capacités de discrimination et de concentration essentielles pour l'apprentissage.

Et bien d’autres…

Les épreuves dites « piagétiennes »  

Les épreuves dites « piagétiennes », qui s’inspirent directement des travaux de Jean Piaget, éminent psychologue suisse du XXème siècle. Ces épreuves s’intéressent aux structures logiques sur lesquelles est construite la pensée. Ce sont des épreuves qualitatives du fonctionnement cognitif qui permettent d’apprécier la maturité, la qualité et l’homogénéité des structures cognitives dont dispose l'enfant pour organiser sa pensée et son raisonnement logique. L’échelle comporte six épreuves qui ne sont pas fondées sur des critères de réussite ou d’échec et sont peu dépendantes des acquisitions culturelles ou scolaires. Ces différentes épreuves permettent de dégager le fonctionnement cognitif général de l'enfant et les différentes anomalies qui pourraient perturber l’organisation de sa pensée.

Les épreuves de personnalité 

Ces épreuves ont pour objectif de mieux comprendre la personnalité de l’enfant. Elles explorent également son fonctionnement psycho-affectif et émotionnel. Elles sont de deux types: 



  • Les questionnaires centrés sur un aspect des troubles de l’enfant (anxiété, phobie, dépression, estime de soi, …) qui éclairent la compréhension de la problématique de l’enfant et les inventaires de personnalité (comme le NEOPI, MBTI, ...).
  • Les épreuves projectives qui mettent en évidence l’organisation de la personnalité de l’enfant selon des méthodes rigoureuses d'analyses actualisées (Rorschach, TAT, Test Z, …). 

Ces épreuves visent à dégager les lignes de fragilité mais aussi les ligne de force et les ressources de chacun, qui seront les premiers leviers thérapeutiques.